Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Surfer au sommet du jet d’eau lors d’un saut en parachute, l’un des vols inédits d’Yves Rossy (1995) [14 vidéos]

 

Sportif de l’extrême et voué à l’aéronautique sous toutes ses formes, Yves Rossy va dès 18 ans grimper de nombreux échelons du pilotage d’avions civils et militaires. Sa carrière professionnelle le voit transporter sagement de nombreux passagers. La découverte du Deltaplane, du parapente, de la chute libre, du parachute l’amène à tenter divers vols inédits, d’innover et de battre divers records dans les cieux. Certains sont là pour étonner, d’autres pour dépasser des limites et ils n’en finissent pas de nous impressionner.


Equipé d’une aile de 40kg incluant 2 mini-réacteurs, Yves Rossy a volé horizontalement durant 4 minutes à 180 km/h, en tant que 1e homme à réaction de l’histoire.

Du Piper à l’Airbus, du Pilatus au Mirage-III, une passion du vol

JPG - 10.8 ko
Essai d’une 1ère aile dorsale peu avant la traversée du lac Léman en chute libre de 2002.

Ce vaudois né en 1959, résident de Céligny (GE), va entamer une jeunesse entièrement dédiée au sport et à l’aéronautique parallèlement à un apprentissage de mécanicien clôturé par un baccalauréat en mécanique. Ses activités sportives dévoilent déjà un certain courage dans des domaines pouvant comporter quelques risques : ski, kayak, motocross, alpinisme etc. C’est à 13 ans, spectateur du meeting aérien de Bex (VS) qu’il décide de devenir pilote. Dès 18 ans il débute une école de pilotage et à 20 ans entre à l’armée comme aspirant pilote et réussit la très difficile sélection. Après la gradation sur Pilatus P-3, il est breveté pilote militaire à 22 ans et enchaine les vols sur Vampire (voir : Récit) et Venom. Vient alors son intégration dans l’Escadre aérienne de surveillance, où il vole sur Hunter, Tiger F-5E et Mirage III-S, plus de 1.000h de vol sur ce dernier "chasseur alpin", jusqu’à l’âge de 28 ans. Ne s’arrêtant pas à cette rare qualification, Yves Rossy va former des recrues sur PC-7 et le Vampire-trainer biplace dans les écoles de pilotage.

Dans le civil, c’est à 22 ans qu’il entre chez Swissair comme copilote sur DC-9 pendant 3 ans. Il vole ensuite durant 9 ans sur Boeing B-747 et dès 1999 sur Airbus A-319. Entre temps, dans ses loisirs, il s’est mis à l’eau aux ski-nautique, "bare-foot", hydrospeed ; sur terre au snowboard ; en l’air aux Deltaplane, parapente et à la voltige en Bücker. Que n’a-t-il pas encore pratiqué ? Il commence le parachutisme en France en 1990, à 31 ans, tremplin pour de nouvelles sensations et découvertes...

Le tour de Suisse en multiples véhicules dont plusieurs voguent dans les airs

JPG - 4 ko
Surf sur le jet d’eau (08.1995).

A partir de là, Yves Rossy possède la capacité de fusionner toutes ou parties de ces sports dans les pratiques les plus inusitées dès 1991 et encore de nos jours. Le mardi 3 juillet 1991 à 6h du matin, il débute une sorte de tour de Suisse omnisports en une journée, ne reculant sur aucun moyen pour arriver à son terme, pourvu qu’il soit différent et presque toutes les demi-heures. Vingt cinq véhicules sont mis successivement à contribution, sur terre, sur l’eau et dans les airs durant 15h30’ et sur 1.000km !

Yves Rossy s’envole de l’aéroport de Genève-Cointrin vers Zurich comme copilote du 1er vol Swissair de la journée, sur un DC-9. De là il s’installe aux commandes d’un Venom pour survoler Grisons et Tessin avant d’entamer un programme de voltige en Bücker Jungmann de Sion à Rarogne. En moto puis en mountain-bike, il va alors rejoindre Zermatt, d’où il se rend en téléphérique jusqu’au petit Cervin. D’ici il s’élance à skis, puis en snow-board jusqu’à Trockenersteg, avant de remonter jusqu’au Breithorn (4.065m) mais cette fois à pied ! La progression est pénible dans une neige ramollie par le soleil. Heureusement, la descente en parapente ne lui pose aucun problème. C’est alors le train qui le conduit jusqu’au pont de Stalden ou Yves Rossy réalise un saut à l’élastique de 115m. Un hélicoptère le récupère en bas pour l’emporter à l’altitude de 2.000m où Rossy se lance en chute libre pour se poser à Saanen. Le moment est venu de voguer sur la Sarine en rafting, puis hydrospeed et enfin kayak. A Château-d’Oex, il enfourche une Honda NSX de 260ch jusqu’aux Agites d’où il décolle en aile Delta dans un vent peu favorable, planant jusqu’à Rennaz. Il se rend ensuite à Villeneuve en camion et cheval. La dernière ligne droite s’exécute sur le lac Léman en barefoot, en ski nautique, en wake-board, avant d’arriver à Genève en bateau off-shore à près de 140km/h. Il est 21h30’ !

C’est une journée sans hydravion ni dirigeable, mais plutôt bien remplie et un ensemble de sensations multiples toutes en contrastes. Un parcours qui n’est accessible qu’avec un entraînement sportif haut de gamme et de rares capacités humaines (film : Energie en tête). Ne calculons pas la moyenne horaire, c’était juste pour s’amuser ! En 1993, après 150 sauts en chute libre, Yves Rossy débute le Skysurfing qui est une sorte de vol libre effectué avec une planche de surf adaptée. Il participe aux championnats du monde du genre et termine déjà 2e de la classe intermédiaire la même année, puis 11e aux championnats de 1994. Mais ce sport doit évoluer. L’idéal n’est-il pas que l’homme puisse rester en l’air le plus longtemps possible sans trop dépendre d’un appareil annexe complexe. La planche de vol est améliorée, elle prend la forme d’un Mirage-III. Rossy s’élance au-dessus du Cervin dans un vol plané qui est illustré dans le film "Supersonic Skysurfer". On verra ensuite l’homme faire des démonstrations en public, notamment en 1995, lors de l’ouverture en Eurovision de la descente à ski du Lauberhorn. On tourne avec lui le film "Skysurf face à l’Eiger", etc.

Surfer sur la crête du jet d’eaux un court instant

Le jet d’eau de Genève est alors décrété plus haute vague du monde et doit donc être maitrisée par un surfeur. L’accès depuis la plage étant compliqué, celui-ci se fera depuis le ciel ! Rien ne semble plus arrêter Yves Rossy qui se justifie : "Pour le symbole, et parce que c’est un point unique au monde". En août 1995, lors des Fêtes de Genève, le Pilatus Porter d’Annemasse le largue à 3.000m au-dessus de la Rade (voir :Lieu) avec son "Skurf" aux pieds (sky-surf). Il reste à rejoindre ce point minuscule au sol que représente le panache sommital du jet vu du dessus. Après un volé plané, toujours debout sur sa planche, Rossy ouvre son parachute.

Le sommet du jet varie de plus ou moins 10m de haut et le sauteur n’a pas d’altimètre avec lui. Sans compter que les tonnes d’eau expulsées par la buse de la jetée ne doivent pas être vues comme un simple brumisateur de l’air. Des turbulences sont aussi présentes autour du jet. Toute l’opération doit donc être réalisée à l’instinct pour une bonne conjonction et maîtrise des éléments. Quant à la durée du surfing, elle ne peut pas être très longue. Cette 1ère tentative ne fonctionnera pas. A la 2ème, Rossy pratique une trajectoire parfaite et s’en vient à 20km/h croiser sur la crête du jet d’eau pour quelques courtes secondes. Les photographes immortalisent cette première. Et le film "Jet surfer" rassemble les images de l’événement incluant sa préparation. Au bas du jet Rossy attrape la corde d’un ski nautique qui l’attend, largue son parachute et revient à terre sans s’être mouillé. Depuis ce jour, Rossy regarde ce jet d’eau avec d’autres yeux que ceux des nombreux touristes genevois ! A 37 ans il épouse Nadia, mais il vaut mieux considérer cet heureux événement comme un nouvel exploit plutôt que de croire à un début de vie tranquille en père de famille.

L’homme-volant, authentique, sous ses multiples formes, testant encore et encore

JPG - 9.3 ko
Pilote attitré du Hunter biplace à Payerne.

- En 1996, Yves Rossy réalise une 1ère mondiale en Skysurf qui entre dans le Guiness Book. Le 24 mai il s’élance avec sa planche de surf attachée aux pieds depuis le sommet d’un ballon à air chaud. Le HB-QAI a décollé d’Yverdon et fait son ascension au-dessus du lac de Neuchâtel. Arrivé à une altitude de 2.500m, Yves Rossy amorce son propre décollage. Après une prise de vitesse de 3 secondes, il saute dans le vide et chute durant 15 secondes avant d’ouvrir son parachute.

- La même année, Yves Rossy vole accroché par les mains entre les ailes de 2 biplans PT-17 du team "Crunchies" volants côte à côte, nouvelle inscription au Guiness Book.

- En 1997-98 Rossy fait le développement et les essais d’ailes de skysurfs en collaboration avec l’école d’ingénieurs de Genève, ainsi que de la combinaison ailée "wingsuit" initiées par le Français Patrick de Gayardon (1960-1998).

- Entre 1999 et 2003 ce sont les développements et essais d’ailes gonflables à placer sur le dos du chuteur, menés avec la société Prospective-Concepts de Zurich (cf. "La raie volante"). En 2002, Yves Rossy traverse du lac Léman en chute libre dans sa largeur, d’Evian à Lausanne (12km), avec une aile gonflable de 2,50m d’envergure sur le dos.

- Avec l’astronaute Claude Nicollier et le Musée "Clin d’Aile" de Payerne, Yves Rossy pilote le chasseur Hunter biplace pour des baptêmes de l’air privés et lors de démonstration en meetings.

- En 2004, développement et essais d’une aile rigide pliable et déployable en vol, en fibre de carbone, de 3m d’envergure, menés avec la société ACT Composites de Genève. Cette même année, l’aile est équipée de 2 réacteurs modèles réduits à kérosène de 22 kg de poussée de la société allemande Jet Cat. Après plusieurs vols d’essais, le 27 juin 2004 à 19h30 un vol horizontal de 4 minutes est réussi à Yverdon faisant d’Yves Rossy, le 1er homme volant à réaction de tous les temps.

- En 2005 Yves Rossy à plus de 1.100 sauts à son actif dont la moitié en skysurf, planches, disques et "autres ailes volantes" et l’histoire est probablement loin d’être terminé. A suivre, bien sûr !

 

JPG - 25.7 ko
Le Breitling Jet Team++ avec Yves Rossy, le 8 novembre 2011 (ph. : Ernoult).
Par : Jean-Claude Cailliez
Le :  lundi 14 août 2006
  • Pour plus d’information, voir le site internet
  • - Pilote le Mirage III à l’escadrille 17 (années 80), Yves installa souvent une caméra à bord de son "chasseur alpin", immortalisant des séquences époustouflantes jamais loin des reliefs :

    [07.2011] Y.Rossy sur Mirage IIIS "chasseur alpin" ! (extraits 1980s, musical 06’25’’, 168Mo). Format QuickTime 7.5. minimum.
    Skysurf en 1993 (couleur, sonore, 1’10’’, ≈60 Mo), nécessite le plugin QuickTime, 7.1.3. minimum
    Combinaison palmée en soufflerie (1998) (couleur, sonore, 2’06’’, ≈100 Mo).
    Y.Rossy, une long parcours aéronautique (couleur, sonore, 1’24’’, 27 Mo).
    Vol avec 4 réacteurs et le sponsor Hublot, Costa-Brava, mars 2007 (couleur, sonore, 05’45’’, 116Mo, 640x480 pixels).
    Source : Media Impact. Copyright : Hublot TV & Infine Films.
    Bex, jeudi 14 mai 2008, le diaporama des coulisses du vol de Fusionman (couleur, musical, 02’15’’, 51Mo).
    Bex, jeudi 14 mai 2008, le film vidéo grand format. Source : Media-Impact (couleur, 04’18’’, 235Mo, 640x480 pixels).
    ....................Si les commandes du bas de l’image sont invisibles, passez votre Browser en mode : Affichage/Plein écran.
    ....................Version petit format (117Mo, 480x360 pixels) ici ===> Petit format
    "Channel crossing", vendredi 26 septembre 2008, film vidéo grand format. Source : Media-Impact (couleur, 5’09’’, ....................122Mo, 640x480 pixels). Version petit format (100Mo, 480x360 pixels) ici ===> Petit format
    Yves Rossy : une aile sur le dos et des projets plein la tête (10.2010, diaporama musical, 02’19’’, 8Mo), format Flash.
    Looping et tonneau à bord du vol acrobatique d’Yves Rossy (05.11.2010, film sonore, 03’13’’, 112Mo). Copyright Breitling. Nécessite le plugin QuickTime 7.5. Vidéo encore visible ici : (ICI).
    Le Grand Canyon et les projets d’Yves Rossy (20.05.2011, 11’18’’, 194Mo). Emission Sport-Mag, interview par Michel Robadin (Léman Bleu Télévision). Format QuickTime 7.5. minimum.
    [09.2011] Yves en patrouille avec deux PT-17 à Sion (18.09.2011) vidéo TSR, 02’06’’.
    [11.2011] Y.Rossy en vol avec les L29 Albatros du Breitling Jet Team (28.11.2011, muet, 03’, 62Mo). Format QuickTime 7.5. minimum.
    [12.2012] Yves Rossy en Bücker, encore plus près des étoiles (2012) (vidéo sonore, 01’55’’, 41Mo). Format QuickTime 7.5 minimum.

    Vous êtes ici : Accueil > Récits > Surfer au sommet du jet d’eau lors d’un saut en parachute, l’un des vols inédits d’Yves Rossy (1995) [14 vidéos]