Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Emile TADDEOLI (1879-1920) : pilote de la 1ère heure, recordman de meetings entre 1910 et 1920 [2 vidéos]

 

Le vélo, la moto et la voiture amènent le Genevois Emile Taddéoli à entrer en aviation vers 1909. Pilote de la 1ère heure il va participer à un maximum de meetings de Suisse et même à l’étranger entre 1910 et 1920. Il va militer des années pour la création des Troupes d’Aviation suisses et de son corps de pilotes où l’on ne l’acceptera d’ailleurs pas car il est marié ! Proche de l’abandon des ailes, il aidera finalement l’aviation militaire italienne et décèdera dans un hydravion Savoia à 41 ans.


Maurice Duval et Emile Taddéoli dans un hydravion Savoia S-13, de la compagnie Ad Astra Aero, sur le lac Léman (1920).

Résumé d’une carrière aérienne de passionné, vécue sans beaucoup d’aide financière

JPG - 11.4 ko
Devant un Dufaux-4, en octobre 1910 à Berne, Taddéoli vient d’obtenir son brevet de pilote.
JEUNESSE ET CYCLISME :
*
08.03.1879 Naissance de Pierre Emile Taddéoli, Genevois, fils de Pierre,
peintre d’enseignes, et de Marie Joséphine Chapin, au 5 quai de l’île.
1893-94 Courses cyclistes sur le vélodrome de Varambé (GE).
Se passionne pour la mécanique et les moteurs (études).
1896 Esprit inventif, construit un prototype de bicyclette à moteur.
16.05.1897 Coureur cycliste au vélodrome de la Jonction (GE), sur 25km.
27.06.1897 idem, inscrit sur 50km mais ne court pas.
15.01.1898 Vice-trésorier du club cycliste "Les joyeux Velocemens".
1899 Service militaire ( ?).
*
MOTOCYCLE ET AUTOMOBILE. Taddéoli a 21 ans.
*
07.10.1900 Sur moto de son invention, sur 5km au vélodrome de la Jonction.
1901 Installé 66 Bd St-Georges, vend ses moteurs, les bicyclettes
id Derby, Hirondelle, Mars et la voiturette "La Mouche"
13.10.1901 A la course de côte Trelex—St-Cergues, sur sa motocyclette.
1902 Continue à entraîner les cyclistes à la Jonction.
1903-04 Garagiste au 25 rue de l’Arquebuse. En lien avec Perrot-Duval.
1904 Fin du garage, chauffeur de voiture et coureur automobile.
1906 Course du Mont-Ventoux, abandon.
1906 1er de sa catégorie, course du Mont-Ventoux, sur Rochet-Schneider.
Fiancé à Renée Metral.
Gagne la Coupe Rotschild sur Rochet-Schneider.
Présent au kilomètre lancé de Salon de Provence. S’adjuge le
record du monde de vitesse enlevé 24h après par F.&C.Dufaux.
13.06.1907 A la course du Kaiserpreis (D) sur une Rebour mais ne courre pas.
1907 Aurait vu voler Blériot à Issy-les Moulineaux (usine Rebour à Puteaux).
1909 S’associe avec son beau-frère J.Bogey.
18.05.1909 Sur moto au 1er km lancé de l’Autom. Club Suisse à Athenaz (GE).
31.05.1909 Gagne la course de moto à la Jonction.
JPG - 12.4 ko
Proche de Plainpalais (GE), Taddéoli tracte son avion vers le meeting de Viry (1911).
*
AVIATION. Taddéoli a 30 ans.
*
07.1909 Attiré par l’aviation côtoie L.Blériot avant la traversée de la Manche.
03.1910 S’inscrit à la récente Ecole d’aviation Blériot à Mourmelon (F).
22.03.1910 Vol de 1.500m sur Blériot-XI.
24.04.1910 Fait 3 tours de piste à 25m de hauteur.
04.1910 Avec Julien Mamet, au meeting de Belem (Port.).
Ecrase son avion Blériot-XI 25 cv sur une
maison de Pedrouços, mais indemne.
05.1910 Au meeting aérien de Ferrare (I), avec l’aviateur Bidot.
29.05.1910 Deux décollages depuis Forli (I), le second avec de la casse ; avec l’aviateur Luigi Massari.
08.06.1910 Au meeting de Parme (I). Météo défavorable en ce séjour italien
18.07.1910 Propose au Dufaux de survoler Paris avec leur avion (publicité).
Mi 1910 Demande à la Confédération de devenir le 1er pilote militaire.
14/21.08.1910 Au meeting de Viry (74, F) sur le Blériot no.8, moteur
50cv prêté ; 15 pilotes ; finit 1er en altitude (200m),
2ème des vols (2h41’), 3ème en vitesse, reçoit les
Prix : Assoc. Interêts GE, Kursaal, des Négociants.
03.09.1910 Réussit les épreuves du brevet de vol français devant Eugène Favier de l’ AéCF.
07.09.1910 Vol de 15’ Viry—Fort l’Ecluse (F), 1e survol de la campagne GE.
09.1910 Pilote instructeur des frères Dufaux, à Viry, sur biplan Dufaux-4.
10/15.09.1910 Au Meeting de Lucerne (LU), capote avec le Dufaux Gnome 50cv.
19/21.09.1910 Au meeting de Brigue (VS), tente de traversée les Alpes. Chavez !
04.10.1910 Nommé directeur de l’Ecole d’aviation de Viry ; 2 élèves.
08/10.10.1910 Au meeting de Berne, 6 pilotes, termine 1er (vole 58’,
altitude 600m). 1er à survoler Berne.
10.10.1910 Obtient le brevet de pilote no.2 de Suisse. Surnommé "Taddé".
15/17.10.1910 Meeting de Planeyse (NE). Prix de l’altitude. Croix suisse sur la dérive.
29/30.10.1910 Au meeting de Bienne. N’emploie plus d’avion Dufaux.
06/07.11.1910 Au meeting de Dübendorf (ZH) sur Morane, atteint 120 km/h.
11/12.11.1910 Au meeting de Neuchâtel, atterrissage forcé.
18.11.1910 Reçoit une montre en or Ulysse Nardin de la part du
Conseil Fédéral "en reconnaissance du courage et à des performances remarquables".
JPG - 9.4 ko
Taddéoli et le mécano de Grandjean à Zoug (08.1912).
*
ANNEE 1911. Taddéoli a 31 ans.
*
fin 01.1911 Séparation officielle en bonne entente avec les frères Dufaux.
04.02.1911 Essaie le Borel-Morane à moteur rotatif Gnome 50cv, à Pau (F).
16/19.04.1911 Au meeting de Viry, mais son appareil n’est pas arrivé par le train.
30.05.1911 1er à survoler Genève avec le monoplan Morane.
31.05.1911 Raid Viry-Lausanne-Blécherette en 60’ (80km/h). A survolé
Carouge et Genève à 400m. Grand succès. Son chandail rouge vif.
Record suisse de distance de 125 km. 1er à survoler Lausanne..
06.1911 L’Automobile Club Suisse lui attribue la grande médaille de vermeil.
03/05.06.1911 Au meeting de Lausanne.
05.06.1911 Fait une chute de plus de 400m, s’écrase, avion détruit, pilote sauf,
rupture de l’hélice.
09.06.1911 Souscription populaire nationale pour lui acheter un nouvel avion.
21.06.1911 Vole sur Dufaux depuis le terrain d’Avenches (VD).
06.1911 Fait construire un hydravion "La Mouette" (Voir : Récit).
24/25.06.1911 Au meeting d’Annecy (F) sur un Dufaux-Failloubaz, il tombe à l’eau,
avion récupéré.
01/02.07.1911 A Annecy refait 3 vols mais les turbulences locales sont un danger.
06.08.1911 Souscription nationale : déjà 6163F. Taddéoli n’a pas encore d’avion.
On répare le Morane cassé à Lausanne en juin.
11.08.1911 Le comité de presse franco-suisse l’appuie pour être pilote militaire.
14/17.08.1911 Au meeting de Viry, monoplan Morane, casse du bois, réparable.
23/24.09.1911 Au meeting de Lugano (TI).
01/02.10.1911 Au meeting d’Avenches (VD).
09.10.1911 Survole Genève avec le Morane, record d’altitude de 900m.
14/16.10.1911 Au meeting de Berne.
03/05.11.1911 Au meeting de Lausanne.
12.11.1911 Au meeting de Planeyse (NE), atterrit dans les joncs à Hauterive.
*
ANNEE 1912. Taddéoli a 32 ans.
*
02.1912 Tente le Prix OVL à Dübendorf (ZH) sur le Morane.
26.03.1912 Teste l’hydravion "Mouette" sur le lac Léman (GE). Il coule d’office.
19.04.1912 Au meeting de Frauenfeld (TG).
21.04.1912 Au meeting d’Aarau (AG).
06.05.1912 Vol au-dessus de Dübendorf (ZH).
21.05.1912 Vol Aarau-Avenches, 110km, 1h10’, Morane moteur Gnome.
16.06.1912 Au meeting d’Yverdon, sur Dufaux-5. Survole la ville avec le Morane.
22.06.1912 Souhaite se baser à Yverdon (VD) plutôt qu’à Dübendorf.
14/15.07.1912 Au meeting de Porrentruy (JU).
28.07.1912 Au meeting de Zurich, sur l’Allmend (terrain).
04.08.1912 Au meeting de Zurich, sur l’Allmend, sur son monoplan Morane.
10/12.08.1912 Au meeting de la Chaux-de-Fonds qui est renvoyé de huit jours.
17/18.08.1912 Au 2e meeting de la Chaux-de-Fonds aux Eplatures, 35’ de vol.
08.1912 Au meeting de Zoug (ZG).
08/09.09.1912 Au meeting de Délémont (NE) au Voirnet (terrain).
06.10.1912 Au 3e meeting de la Chaux de-Fonds, vol de 4’35’’.
13.10.1912 Au meeting de Couvet (NE).
27.10.1912 Au meeting de Fleurier (NE)
*
JPG - 7 ko
Partant de Bienne pour Berne, Taddéoli perd une roue du Morane (3.6.1913).
ANNEE 1913. Taddéoli a 33 ans.
*
01.1913 En contrat avec René Grandjean pour piloter des hydravions à GE.
01.02.1913 Présent à la remise du Prix Eynard à R.Grandjean.
23/24.03.1913 Au meeting de Saint-Gall (CH).
30.03.1913 Au meeting de Herisau (AR).
04/07.04.1913 Au meeting d’Aarau (AG), collecte nationale au profit de l’aviation.
04.1913 Engagé à Naples (I) pour les meetings des 5, 6, 13 et 29
avril. Raid Naples-Rome-Naples (I).
11.05.1913 A Sion (VS), touche un arbre de l’aile en se posant.
18/19.05.1913 Au meeting de Sion.
03.06.1913 Au départ de Berne pour Bienne, perd une roue en vol,
Bider le rattrape et le lui signale. Il se pose sans casse.
08.06.1913 Au meeting de Bienne (BE).
09.06.1913 Vol Bienne-Lausanne, fort vent, doit se poser à Avenches (VD).
14/15.06.1913 Au meeting de Lausanne, en ville. Vol postal Lausanne—Morges.
06.1913 Au meeting de Berne.
23.06.1913, Vol Lausanne—Genève, chute vers Malloy, pilote sauf, légère casse.
A bien usé son avion en 1913 pour soutenir la Collecte nationale.
29/30.10.1913 Au meeting aérien de Bienne. Présent à 45 meetings en
53 mois. Support inconditionnel à la Collecte pour l’aviation militaire suisse.
*
28.01.1914 Décide de quitter l’aviation (voir ci-dessous).
01.1914 Jusque là, n’a pas fait d’acrobatie aérienne ni emporté de passager.
Retourne à l’automobile par nécessité.

Taddéoli : "Je suis venu en Suisse spécialement dans le but d’y poursuivre cette carrière et de m’y créer une situation stable. Mais par suite de la décision des autorités militaires de ne pas incorporer les aviateurs mariés, je me suis vu, malgré moi, contraint de quitter l’aviation qui par ce fait ne devenait plus intéressante pour moi. Voici trois ans que je suis revenu en Suisse et si j’avais pu prévoir un tel dénouement, il est certain que je n’aurais jamais quitté l’étranger où j’ai abandonné plus d’une belle position. Quant à ce qu’il s’agit des raids, records que j’ai accomplis, j’estime que ceux-ci comparés aux exploits des aviateurs actuels n’ont pas assez d’importance pour que l’on puisse y revenir d’une façon intéressante et dans ces conditions, je crois qu’il est préférable de ne pas les mentionner. Je dois ajouter toutefois, que si j’avais possédé un bon appareil, j’aurai été capable de me placer au rang des bons aviateurs de mon temps. En suite de cet état de choses, je me suis donc vu dans l’obligation de me lancer à nouveau dans la carrière automobile."

Fin 1913. L’avion Morane est celui avec lequel Taddéoli fit une terrible chute en 1911 à Lausanne. Il est équipé du même moteur Gnome d’alors, faussé, réparé à maintes reprises et qui tire mal. Les ailes et le fuselage furent abîmés à plusieurs reprises. C’est un appareil dont les commandes fonctionnement plus ou moins exactement. Taddéoli part à chaque fois en lançant un défi à la mort. Un spectateur à même écrit sur sa dérive "Retraite de Russie 1913". Oscar Bider veut l’empêcher un jour de décoller et lui dit "Tu me donnerais 30.000F que je ne monterais pas sur ton Morane". Taddéoli, qui n’est ni riche ni pilote d’usine, ne peut s’offrir un appareil compétitif ou récent et mérite la grande admiration des connaisseurs pour la manière dont il a soutenu notamment la Collecte nationale en faveur de l’aviation militaire en 1913. La branche automobile devrait lui rapporter l’argent utile pour continuer sa véritable passion : voler !

Nous sommes hélas obligés d’avouer que l’Etat fédéral helvétique, dès le début, est un terrain plutôt aride en ce qui concerne le développement de l’aéronautique. Les 1e pilotes en font l’amère expérience. Jusqu’en 1914, le Conseil fédéral ne saura rien faire de plus pour eux que de donner une montre en or à 3 aviateurs.

JPG - 9.1 ko
Emile Taddéoli en 1920.
*
AUTOMOBILE. Taddéoli a 34 ans.
*
09.1913 Vendeur et pilote de la firme René le Pin à Genève, voitures Mors.
Participe à plusieurs courses locales.
28. 09. 1913 Rate la coupe du Jura de l’Auto.Club Suisse, de Boudry à la Toune,
car il doit conduire son patron.
09.12.1913 Conduit le champion de boxe Badoud, son manager, René le Pin
au Salève dans une 14cv.
26.04.1914 Au Km lancé de Chancy/Eau-morte en 1’17’’8/10 (Mors à 4 places).
10.05.1914 A la Coupe du Jura sur Mors.
17.05.1914 A la Coupe des hôteliers de Bâle, sur Mors.
01.06.1914 A la coupe de la Gruyère, sur Mors Course de côte de 6km.
01.08.1914 La 1e Guerre mondiale met fin à l’activité de chauffeur.
*
AVIATION, GUERRE ET PAIX. Taddéoli a 35 ans
*
Mi 1914 Pilote d’usine chez Savoia à Sesto-Calende (I) sur hydravions,
à teste 2.700 appareils et réalise 150.000km en 5 ans,
1919 avec A.Parmelin, P.Wyss, Reynold et H.Kramer (Voir : Récit)
*
01.1919 1e traversée des Appenins en hydravion, Savoia S-13, 250 CV,
de Sesto-Calende à Milan, Pavie, Gênes & San-Remo.
12.07.1919 1e traversée des Alpes en hydravion, S-13, S.-Calende-Genève,
en 1h50’ avec le mécanicien Meschini. Survol du Mont-Blanc.
12.07.1919 Survol des tribunes de la Société nautique pendant les régates (GE).
Livraison du S-13 à la société Avion Tourisme SA (Voir : Récit)
07.1919 Acrobaties (dont looping) sur Lausanne en S-13.
Directeur et chef pilote pour Avion Tourisme SA.
Nombreux vols passagers et baptêmes de l’air à Genève et Lugano.
Oct./12.1919 Pilote pour Frick & Co, vols passagers sur hydravion.
Taddéoli chevalier de la couronne d’Italie.
JPG - 6.9 ko
La tombe de "Taddé" au cimetière St-Georges.
*
27.02.1920 Avec Weber, survol du match de foot France-Suisse (GE) en S-13.
04.03.1920 Acrobaties sur la rade de Genève en hydravion.
fév./avr.1920 Chez Avion Tourisme SA, avec F.Durafour, H.Kramer, H.Schaer.
26.03.1920 Traversée des Alpes en hydravion S-13, Genève-Lugano.
30.03.1920, Vol Lugano—Genève.
07.04.1920 Vol Lugano—Genève en 1h25’, passager Eric Debétaz,
1ère traversée des Alpes avec un passager.
05.1920 Directeur technique chez Avion Tourisme SA (GE).
06.1920, Directeur technique à GE pour Ad-Astra-Aero (ZH), hydravions.
Nombreux vols passagers.
15.05.1920 Survole Genève en Caudron G3 encourageant l’entrée de la Suisse
dans la Société des Nations, un grand "OUI" peint sous les ailes.
25.05.1920 Vol de Genève à Lausanne.
28.05.1920 Vol Corsier (GE)-Zurich.
24.05.1920, Au meeting de Romanshorn (TG), acrobaties en hydravion et casse
de l’hélice, chute de 700m dans le lac de Constance, décède à 41
ans avec son mécanicien Y.Giovanelli (23 ans) d’Isotta-Fraschini.
25.05.1920 Arrivée du corps à Genève.
27.05.1920 Inhumé au cimetière Saint-Georges à côté de A.Parmelin et L.Pagan.
Collecte pour construire un monument .. non encore érigé en 1930.
1921-1923 Sa veuve Renée tient un magasin de tabac, 25 rue du M-Blanc.
Pas de descendance.
27.11.1932 Inauguration du monument sur la tombe de E. Taddéoli.
16.08.1959 Décès de Renée Taddéoli.
19 ?? Un Chemin Taddéoli est baptisé près de la route de Pré-Bois à Cointrin (GE).
Non exhaustif

 

JPG - 52.7 ko
Samedi 12 juillet 1919, pendant la régate nautique, Emile Taddéoli, arrivé le matin par la voie des airs de Sesto-Calende (lac Majeur), par-dessus le Simplon, vient survoler les tribunes avec son hydravion Savoia. (La Patrie suisse).
Par : Jean-Claude Cailliez
Le :  jeudi 1er juin 2006
  • Pour plus d’information, contacter : Olivier Steinhauser
  • Un Chemin Emile Taddéoli fut baptisé à Meyrin/Grand-Saconnex proche de l’aérodrome de Cointrin (GE).
  • Les rares images de cinéma d’époque montrant Emile Taddéoli en vol sont celles du meeting de la Chaux-de-Fonds du 11 août 1912. On y voit aussi voler Henri Cobioni sur un Dufaux-5, Attilio Maffei sur Blériot-XI, etc.. :

    [07.2012] Avion Morane en vol piloté par Emile Taddéoli (08.1912) (vidéo, 05’51’’, 134Mo). Format QuickTime 7.5 minimum. Images de la Cinémathèque Suisse.
    [12.2007] Emile Taddéoli en photos (diaporama, N&B, sonore, 3’14’’, 68Mo), nécessite le plugin QuickTime 7.1.3. minimum.

    Vous êtes ici : Accueil > Emile TADDEOLI (1879-1920) : pilote de la 1ère heure, recordman de meetings entre 1910 et 1920 [2 vidéos]