Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Tous les divers alaquages d’hydravions présents dans Pionnair-GE (1905-2006) [2 vidéos]

 

Cette page a pour simple objet de réunir les diverses mouvements d’hydravions qui figurent dans les Récits de Pionnair et ceux n’ayant pas donné lieu à la description technique des appareils concernés.

Elle est complétée par d’autres traces d’alaquages qui ne feront pas l’objet de Récits.


La version à flotteur de l’appareil Dornier "Mercure" pour 7 passagers de la compagnie suisse Ad Astra Aero (CH-171), dans les années 1926-1932.

Alaquages d’hydravions à Genève (1912-2006)

L’âge d’or des hydravions à Genève débute à l’été 1912 jusqu’à la guerre, et reprend durant les années 1920-25. Occasionnellement, de rares appareils visitent encore le lac dans les années qui suivent, incluant des amphibies (appareil avec flotteurs et roues). Lors de la création de l’aérodrome de Cointrin, fin 1920, on pense même créer un petit lac proche de là dédié aux hydravions, mais les progrès de la technique donnent rapidement la priorité aux appareils terrestres à train d’atterrissage. Aujourd’hui, les hydravions ne sont pas interdits dans la Rade mais, depuis septembre 1920, ils nécessitent l’obtention d’une autorisation pour chacun de leur usage sur le petit lac, puis sur tout le lac Léman.

Pourquoi l’hydravion est-il roi dans l’entre-deux-guerres ? Cela tient à un problème de train d’atterrissage et de piste d’envol. Tant que les aérodromes ont une surface en terre ou en prairie, la pression des pneus ne peut guère dépasser 2kg/cm2. Le diamètre des roues augmentant, la surface en contact avec le sol devenant considérable, le poids des roues doit grandir au cube des dimensions. Si l’on multiplie le poids d’un avion par 4, le poids des roues sera multiplié par 8 ! Voilà pourquoi l’hydravion a eu son heure de gloire. Ensuite, les pistes en béton ont permis de multiplier par 10 et plus la pression des roues et diminuer fortement leurs dimensions et leur poids. On apprendra encore à faire des demi-trains à roues multiples pour des avions de 300 à 400 tonnes.

 

JPG - 54.6 ko
Emile Taddéoli vient de franchir les Alpes en hydravion, une première, à bord s’un Savoia S.13 (1920).
 

Un hydravion géant quadrimoteur et italien dans la rade (été 1928)

Le "Journal de Genève du 28 août 1928 relate la venue du commandant Aldo Pellegrini, délégué italien arrivé à Genève dimanche 26 à bord d’un hydravion géant. "L’aviateur, qui venait de Rome, fit escale sur le lac Majeur, d’où il repartit à 10h. A son arrivée à Eaux-Vives plage, le cdt Pellegrini fut reçu par le capitaine Weber. Les formalités douanières furent faites en quelques minutes par M. Leuté, directeur du VIe arrondissement, puis l’hydravion, qui sera garé à Corsier, fut confié à la surveillance de la police et le poste permanent des pompiers plaça deux falots sous les ailes pour éviter toute collision avec des embarcations."

L’appareil immatriculé I-REOS est un Dornier Do.R4 Superwal (c/n.144, févr. 1928) équipé de 4 moteurs Siemens Jupiter VI. Son équipage de 4 personnes peut recevoir 19 passagers. A noter les décorations des tourelles du bâtiment, en arrière-plan qui ont disparu de nos jours.

 

JPG - 45.1 ko
Dornier R4 Superwal quadrimoteur, à fin août 1928 en rade de Genève (I-REOS).

 


La loi genevoise de 1948 liée à l’hydraviation

JPG - 7.5 ko
Un Lake LA-250 Renegade italien à Evian en 2004 (I-AQUA).

H 3 15.03, Règlement interdisant la descente des hydravions commerciaux sur la partie du lac de Genève entre le pont du Mont-Blanc et la Versoix.
- Loi du 23 janvier 1948 entrée en vigueur le 28 janvier 1948.
- Le Conseil d’Etat de la République et canton de Genève arrête :
- Art.1 La descente des hydravions commerciaux est interdite sur la partie du lac comprise entre le pont du Mont-Blanc et une ligne tendant de la pointe d’Hermance à l’embouchure de la Versoix.
- Art.2 1-Exceptionnellement, la direction de l’aéroport peut autoriser les avions de sport ou de tourisme à utiliser les eaux genevoises, lorsqu’il ne peut en résulter aucun danger pour la navigation. Elle fixe, entre autre, la zone permise pour l’amerrissage ainsi que les points d’attache, tout en tenant compte, le cas échéant, du préavis de la police et des douanes. 2-Les demandes d’autorisation doivent parvenir à l’aéroport 8 jours au moins avant l’amerrissage.
- Art.3 Les contrevenants sont passibles des peines de police sans préjudice de peines plus fortes en cas de crime ou de délit.
- Art.4 L’arrêté du 21 septembre 1920 portant interdiction aux hydravions de descendre sur la rade de Genève est abrogé.

 

Les hydravions sont plus visibles sur la partie française du lac Léman

Aujourd’hui, la partie française du lac Léman est plus susceptible de recevoir des hydravions, ce que l’on peut constater depuis quelques années au large d’Evian (74, F) notamment lors de son meeting aérien de l’été.

En Suisse, depuis 2003, il existe un petite rencontre d’hydravions sur le lac de Brienz. Puis, sur le Léman vaudois, à Lutry, Vevey ou au Bouveret, une poignée d’hydravions peuvent également se voir durant quelques week-ends de l’été.

Un petit inventaire de l’emploi de l’hydraviation à Genève figure dans le texte : (La Rade).

 

 

JPG - 22.5 ko
L’ancêtre du Dornier "Wal", le Gs.1, sous les couleurs de E.Frick & Ad Astra Aero, fit escale à la Nautique, à Genève, le 24.11.1919. Appareil de 4,3 tonnes, pour 7 passagers, mu par 2 moteurs Maybach de 270cv, il pouvait voler à 175km/h. Immatriculé CH-8 du 20 novembre au 19 décembre 1919.
Par : Jean-Claude Cailliez
Le :  vendredi 22 septembre 2006
  • Pour plus d’information, voir : "Flying boats & seaplanes", de S.Nicolaou. Ed. Bay-View books, ou ETAI 1996, 192p, ills, version anglaise de "Les hydravions des origines à nos jours", de S.Nicolaou, éd. ETAI, 1996, 192p, ills. Voir encore : "Hydravions" de Hans Halberstadt. Ed. Soline, 2000, 120p, ills, ou encore "L’hydravion à la découverte du monde" de M.P.Vie-Klaze, F.Soria & J.M.Geneste. Ed. Signe du monde 1995, 204p, ills, à la "Librairie ".
  •  

    - Vidéo : souvenirs nostalgiques des plus grands hydravions vus sur le Léman entre 1919 et 2006 :

    [08.2010] Bateaux-volants du Léman 1919- 2006 (diaporama musical 3’40’’, 11Mo) Format Flash.

    - Pour les 50 ans du lac de Divonne-les-bains s’est tenue la 1ère rencontre d’hydravions du Pays-de-Gex :

    [04.2015] Premiers baptêmes de l’air en hydravions sur le lac de Divonne (juin 2014) (diaporama musical, 5’03’’, 17Mo). Format Flash.

    Vous êtes ici : Accueil > Appareils > Tous les divers alaquages d’hydravions présents dans Pionnair-GE (1905-2006) [2 vidéos]