Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Prangins : l’aérodrome de la côte (VD), ou l’aérodrome d’à côté (dès 1950) [3 vidéos]

 

Connu aujourd’hui pour son activité en liaison avec l’aviation civile privée, Prangins a vécu une époque où les planeurs étaient remorqués par 2 à un même avion, ainsi qu’une école de pilotage, quelques meetings aériens, un site prisé des modèles réduits mais aussi les essais des hélicoptères Stierlin, un championnat suisse de vol à moteur, entre autres...


Vue de l’aérodrome de Prangins (VD) lors du meeting d’août 2003.

Brève histoire de cet aérodrome très proche, mais non genevois

GIF - 6.6 ko
Armoiries de Prangins

A 4 km de Nyon et 7 km de Rolle, sur le canton de Vaud, cet aérodrome est créé suite à l’impossibilité d’acquérir le terrain antérieurement utilisé avant guerre, près de là, à Gland, et nommé La Tourangelle (Voir : Récit.). L’Aéro-club de la côte se fonde le 7 mai 1948 et acquiert un terrain de 600x200m à Prangins, près des antennes des émetteurs initialement prévus pour la Société des Nations en 1929, sur une parcelle non cultivable. L’autorisation de mettre en service l’aérodrome date du 23 décembre 1948. Le premier hangar ne peut abriter que 7 avions...

Le terrain est inauguré le 24 juin 1950 et un meeting aérien se tient déjà en 1951. En 1952 l’aérodrome accueille le 8ème championnat national de vol à moteur (54 pilotes, 36 avions) qui se termine par une "Fête de l’air". En 1956, le Groupe de vol à voile de l’Aéro-club de Genève doit quitter Pupelinge (GE) et y déménage, s’installant ici jusqu’en 1965. Ils logent leurs planeurs dans le hangar proche de la voie ferrée. C’est aussi un terrain où se dérouleront des meetings de modèles réduits sous la houlette du Groupe d’Aéromodelisme de la Côte (GAMC) fondé en 1956. Une école de pilotage débute sous la direction de R.Sterchi avec 5 appareils : 2 Piper Club, 1 Piper Pacer et 1 Bücker. On y cite quelque 70 élèves en 1970, totalisant quelque 1.836 heures de vol. L’école ferme en 1972. L’année suivante, le distributeur des avions Piper pour la Suisse s’y installe mais n’y est plus depuis peu.

En 1973, Aeroleasing SA reprend l’exploitation de l’aérodrome assurant une partie de l’entretien des avions privés. En 1974 l’aéro-club achète un 1er Bücker Bü-131. Depuis lors l’effectif des membres n’a que peu varié et les mouvements d’avions restent stables. Un grand meeting aérien se déroule du 1 au 2 septembre 1984 et bien d’autres depuis, notamment les derniers en date : le 22 août 1993, les 12 et 13 septembre 1998 pour les 50 ans du lieu, les 30 et 31 août 2003 ainsi que le 30 aoû 2008 pour les 60 ans. Le "Fly in" du 20 juin 2009 reste mémorable par la taille et le nombre des avions anciens présents.

JPG - 23.3 ko
Plan d’accès à Prangins.

A noter que le terrain utilise toujours une piste en herbe. Des constructions enserrent de plus en plus ce territoire qui ne peut plus s’agrandir. L’endroit est réputé pour son calme, dans la verdure, proche d’un restaurant, entre l’autoroute et le bord du lac (ouvert en 1955). Plusieurs hangars abritent des appareils privés principalement monomoteurs. Les Genevois autant que les Vaudois sont des utilisateurs réguliers de cet Aérodrome de la Côte.

Quelques heures de gloire des hélicoptères Stierlin

C’est ici que le Meyrinois Robert Stierlin finit de mettre au point son hélicoptère monoplace RS-65, qu’il passe les tests demandés par l’Office Fédéral de l’Air et qu’on le voit souvent voler le week-end avec ce X-HB-XVA construit de ses mains en 1961 et 1962. C’est le premier hélicoptère privé construit en Suisse qui soit immatriculé (voir : Récit).

En 1965, Stierlin passe les mêmes étapes pour obtenir l’immatriculation de son magnifique petit hélicoptère RS-40, également construit de ses mains et baptisé du code X-HB-XVB. Il s’agit à nouveau du seul hélicoptère privé enregistré en Helvétie alors (voir : Récit).

Peut être d’autres genevois célèbres sur cet aérodrome ?

Le 6 septembre 2012, les deux plus grandes antennes rouges et blanches proches du terrain, devenues inutiles (émetteur de signaux horaires HBG, "Au 3ème top il sera exactement…."), ont été dynamitées.

L’information sera enrichie au fil du temps...

 

JPG - 52.4 ko
Marianne Maire-Shaw et Adam Shaw, des CapTens, en formation acrobatique au-dessus de Prangins lors du Fly-in du 28 août 2010.
Par : Jean-Claude Cailliez
Le :  jeudi 7 juillet 2005
  • Pour plus d’information, lire : L’aviation vaudoise, de Philippe Cornaz. Ed. Ph.Cornaz, 1997, pp:130-137, ills, à la "Librairie ".
    - Site Internet de l’Aéro-Club de la Côte Ici
    [2011] Les oiseaux du Fly’in de Prangins du 13.08.2011 (diaporama musical, 03’12’’, 3Mo). Par Christian Bechir. Format Flash.
    [2009] Les planeurs du Groupe Genevois de Vol à Voile à Prangins, vers 1960 (vidéo couleur, 02’25, 73Mo). Format Quick Time 7.1.3 minimum
    [2008] Quand Prangins se prépare à faire la fête (diaporama musical, 03’, 74Mo). Nécessite le plugin QuickTime 7.1.3 minimum.

  • Vous êtes ici : Accueil > Prangins : l’aérodrome de la côte (VD), ou l’aérodrome d’à côté (dès 1950) [3 vidéos]