Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Meyrin-village : ici décollent les premiers hélicoptères privés de Suisse, dès 1954 [8 vidéos]

 

Il n’y a pas que la région de Cointrin qui abrita de l’aéronautique dans la commune de Meyrin. Robert Stierlin y construit 3 hélicoptères entre 1948 et 1958 et une école de vol en hélicoptère fonctionne dès l’été 1955. Cela sans compter les essais de "Pou-du-ciel" au bas du village et sur l’actuelle rue de Vaudagne juste après la dernière guerre.


Région du village de Meyrin dans les années 1950s et lieux d’action des productions de Robert Stierlin et ses amis.

Banc d’essai de plusieurs "Pou-du-ciel" après la 2ème Guerre mondiale

GIF - 5.8 ko
Armoiries de Meyrin.

Dès l’âge de 18 ans, avec son ami d’enfance Roger Mercier, Stierlin construit des biplans légers sur une formule inventée par Henri Mignet en 1935 : le "Pou-du-ciel". Les essais pétaradants s’effectuent dans le creux du chemin des Arbères, vers le chemin des Ceps, au nord-ouest du village où un hangar abrite 2 appareils (1945-1948). Cachés par la colline de Meyrin, Stierlin, Mercier et d’autres peuvent voler clandestinement sans être vu par l’aéroport et échapper aux gendarmes. La cité satellite de Meyrin n’existe pas encore et des tentatives de décollage sont effectuées sur l’actuelle avenue de Vaudagne, alors en pleine campagne, dans la pente depuis le village, en direction de la douane de Mategnin, où les voitures automobiles étaient alors très très rares (voir : Récit).

JPG - 9.1 ko
A gauche de la porte de grange, R.Stierlin, habitant du lieu, créa ses 2 premiers hélicoptères.

Creuset des premiers hélicoptères construits en Suisse

Pas loin de l’église du village, au début de l’Avenue de Vaudagne, côté Jura, se trouvait le lieu dit "La cour des miracles" où habitaient les parents de Stierlin. Les essais du premier hélicoptère s’effectuent ici en 1949. L’appareil a été construit non loin de là, dans l’atelier de son ami Roger Brunet, mécanicien au chemin de la Tour, à Meyrin.

A gauche de l’église, en descendant vers l’hôpital de la Tour, se trouve un groupe de vieilles maisons (incluant une Pizzeria) qui abrite une cour pavée. Robert Stierlin et sa famille habitaient ici où un local à gauche de la grange servait d’atelier de mécanique (voir : Biogr.). C’est ici que furent conçus et réalisés les hélicoptères Merlin et le RS-65cv.

Vers l’actuelle rue du Veyrot existait une décharge municipale qui fut remblayée en 1955. Sur son emplacement, un hangar abrita l’hélicoptère Merlin, unique appareil de l’école de pilotage en hélicoptère (monoplace !) : l’Hélicoptère-club (voir : Récit).

Le hangar du Veyrot sera déplacé ultérieurement à la rue de la Maladière, alors rue Virginio Malnati, près de chez le menuiser Zahnd. Proche de là, dans un champ de blé, seront effectués les premiers vols du RS-65-V1 en septembre 1957 (voir : Récit).

 

 


Baptême d’un avion MD-81 de Swissair au nom de "Meyrin"

JPG - 45.4 ko
Le 19 juin 1986, à Cointrin, le MD-81 (DC-9-81) HB-INS de Swissair reçoit le nom de "Meyrin" en présence des conseillers administratifs meyrinois Riesen, Blanc et Pachoud et la marraine de l’avion Marlène Widmer, épouse du chef d’escale de Swissair Jean Widmer, initiateur de ce baptême.

 


Un meyrinois du 21ème siècle apporte sa part à l’aviation, avec le sourire

Une exposition en décembre 2006 au Forum de Meyrin (GE) démontra à nouveau les talents de caricaturiste et de dessinateur aéronautique de Philippe Abbet :

- Les dessins de ce Meyrinois de 44 ans, chef de famille et employé de la commune, étaient déjà connus localement, présents dans les divers parcs de la ville, incitant le citoyen à plus de civilité. Le journal de la mairie "Ensemble" abrite aussi parfois ses productions mais l’exposition des artistes meyrinois récente a surtout bien mis en valeur ses croquis aéronautiques truculents.

- L’histoire aérienne locale et variée, via Pionnair-GE, inspire aussi à Ph.Abbet quelques savoureux dessins en plus de ceux nés de sa passion pour les "Warbirds" et sa prédilection pour le P-47 "Thunderbolt" ou même la guitare électrique.

- En 2010, Philippe Abbet continue d’alimenter en dessins et commentaires son site Internet Phloxtoons (Site) et travaille maintenant avec de célèbres scénaristes français à la production de bandes dessinées d’aviation accessibles dans le commerce.

- Reprise de quelques montages amusants de ses dessins comiques publiés ces dernières années sur Pionnair :

VIII - Allez, hop, c’est le Jet ! (01.2011, diaporama couleur & sonore, 01’51’’, 79Mo) nécessite le plugin QuickTime 7.5 minimum.
VII - "Ted Dollars : the logbook of a log’s head", le pilote "héros" de Philippe Abbet (05.2009, diaporama couleur et sonore, 01’50’’, 76Mo) nécessite le plugin QuickTime 7.1.3 minimum.
VI - "Best of" des dessins de Philippe Abbet de 2008 (12.2008, diaporama couleur & sonore, 02’51’’, 122Mo).
V - Abbet s’en va t’en guerre : (06.2008, diaporama couleur & sonore, 01’36’, 53Mo).

- Avec "Swiss air fArce", l’étonnant Philippe Abbet met en images "notre" meilleur pilote suisse toutes catégories, tinté de son bel esprit comique et d’une pointe d’autodérision. Tout cela est mené dans le pur esprit "montagne, coucou, chocolat et carte postale."

IV - Swiss air fArce : (03.2008, diaporama couleur & sonore, 01’24’, 56Mo, 640 x 480 pixels).
III - Ca plane pour vous ! (12.2007, diaporama couleur &, sonore, 01’41’’, 50Mo).
II - Warbirds of fun, (08.2007, diaporama couleur & sonore, 01’52’’, 51Mo), nécessite le plugin.
I - Abbet road ! (Flying area) (03.2007, diaporama couleur & sonore, 01’58’’, 49Mo).

 

JPG - 33.9 ko
...
Par : Jean-Claude Cailliez
Le :  mardi 12 juillet 2005
Vous êtes ici : Accueil > Meyrin-village : ici décollent les premiers hélicoptères privés de Suisse, dès 1954 [8 vidéos]