Le site des pionniers de l’aéronautique à Genève 
Des Genevois chez eux ou ailleurs et des étrangers dans Genève 
 | Agenda | Plan du site  | Pionnair-GE in Deutsch | Pionner-GE in English | Espace privé 
 
 
Tous les divers vols planés présents dans Pionnair-GE (1894-2008) [4 vidéos]

 

Cette page a pour simple objet de réunir les diverses textes concernant les planeurs qui figurent dans le site Pionnair.

Elle est complétée par d’autres traces de vol à voile qui ne feront pas l’objet de Récits en propre.


Planeur Fauvel AV36, de type aile-volante, conçu par le Français Charles Fauvel dans les années 30’s, que l’on vit à Cointrin le 25.07.1953. Le HB-568 est la propriété de Pierre Alain Ruffieux.
  • Articles associés : Appareils Aérostat (1894) |*| Zögling (1920s) |*|
  • Biographies de Jean Augsburger |*| et de Marc Dugerdil |*|
  • Lieux d’action : Cointrin |*| Tourangelle/Morges |*| Puplinge |*| Prangins |*| Montricher |*|
  • Récits associés : Un des 6 premiers vols de planeur au monde, avec son pilote : Alexandre Liwentaal (1894) [vidéo] |*|
  • Le capitaine Ferber essaie son planeur No.2 sur les bords du Rhône à Genève (1899) [vidéo] |*|
  • Fondation simultanée du Club Genevois d’Aviation et du Club Suisse d’Aviation ou Aéro-Club (1909) [vidéo] |*|
  • Le 1er vol plané international de l’histoire, par David Deluz et son Montgomery, en automne 1911 [vidéo] |*|
  • Un planeur équipé d’un mât et de voiles : le rêve curieux d’un as de la voltige aérienne (1923-1930) [3 vidéos] |*|
  • Création du "Club des planeurs", les débuts du vol à voile à Genève à la fin de 1930 [vidéo] |*|
  • Tests du premier planeur construit à Genève : moniteur et pilote d’essai gravement accidenté (1933) [vidéo] |*|
  • Second salon de l’aviation légère à Genève, encore plus grand et plus populaire (1934) [vidéo] |*|
  • Premiers brevets de vol à voile genevois sur le terrain de Gland, grâce à Henri Magnenat (1934-35) [2 vidéos] |*|
  • Quatre jours accidenté au sommet du Jura : l’odyssée en planeur de Michel Martin (1937) [vidéo] |*|
  • Puplinge et les vélivoles genevois : une cohabitation silencieuse d’une trentaine de mois (1952-1956) [vidéo] |*|
  • Record d’Europe sur les Alpes en planeur : Valentin Maeder surfe au-dessus de tous ce jour là (2008) |*|
  • Planeurs du Groupe de vol à voile de l’Aéro-Club de Genève (1930-2009) [2 vidéos] |*|

  • JPG - 12.8 ko
    Le planeur de Jacques Wasem, moins rudimentaire que les Zögling utilisés alors.

    Un planeur trop en avance sur son époque, à Genève.

    - Jacques Wasem (né en 1906), maître-verrier comme son père Charles, construit minutieusement, entre 1924 (à 18 ans) et 1927, un planeur monoplace à aile haute, à Veyrier, juste à côté de la maison "l’Hermitage" où ils ont leur habitation et l’atelier de verrier mosaïste.

    - 

    L’appareil, tout en bois, très moderne pour l’époque, de grande envergure est destiné au Club Suisse d’Aviation local, alors très pauvre. Véritable travail d’horloger, non utilisé et resté longtemps accroché aux poutres d’un hangar en bois de Cointrin, ce planeur servira hélas de bois de chauffage pour le poêle de l’atelier du lieu.

    Plus tard, Jacques et son fils construiront des autogires (voir : Récit).

    Une structure trop en avance sur le "Zögling" (diaporama musical, 0’50’’, 3Mo). Format Flash.
     

    JPG - 11.8 ko
    Weber, Schreiber et Bratschi à côté du planeur Spyr-IV du vol plané record (mai 1935).

    Premier raid en planeur vers Cointrin.

    - Premier raid en planeur à destination de Cointrin, le mercredi 1er mai 1935, Hermann Schreiber établit un record d’altitude en vol à voile, à 1.350m, sur le trajet de Berne-Belpmoos à Cointrin (132km).

    Parti de Berne à 9h33’ le pilote arrive à Genève à 14h06’. C’est aussi le 1er vol plané sur plus de 100km (132km). L’appareil est un Spyr-IV. H.Schreiber venait à Genève pour la certification du planeur "Moustique" du club genevois.

    Le lendemain une petite réception et un déjeuner sont organisés réunissant MM Schreiber, Bratschi (patron de Cointrin), Augsburger et Raemy du Groupe de vol à vole genevois.

    L’après midi, Schreiber fait une belle démonstration des possibilités de son planeur.

    Vers 17h30, remorqué par un avion de l’Aéro-Club, le Spyr reprend le chemin de Berne.

     

    Le Club des planeurs entre 1938 et 1946.

    JPG - 9.1 ko
    Le Spalinger S-18 exposé à la place Longemalle en 1939 (Publicité des fromages "Petit-Nègre").

    - L’année 1938 n’est pas une bonne année, le matériel d’écolage est à bout de souffle (Zögling, Grunau-Baby, etc.). Le groupe passe de 38 à 48 membres dont 31 brevetés. Pour remplacer le moniteur Félix Raemy, tué au Salève (nov.1938), deux nouveaux moniteurs entrent en fonction : Marc Dugerdil (voir :Biogr.) et Jean de Würstenberg. Par bonheur, en 1939, les acquisitions d’appareils se succédèrent : un Hutter 17, le no.222 (finesse 18) ; puis un Spalinger S-18 II, le no.303 (finesse 18) ; et enfin un Karpf, le no.299 (finesse 10). C’est le début d’une période faste pour les membres du groupe.

    Parmi les vélivoles brevetés en 1938 : brevet "A", Yves Domenjoz, Georges Etter, Gilbert Henry, Fernand Lembercy, Robert Micheli, Claude Naef, Karl Staub ; Charles Boissonnas ("A+B"), Ernest Hausammann ("A+B"), Edouard Noverraz ("A+B"), Jean de Würsetenberg ("A+B+R") et Robert Zwalhen ("A+B+R") ; Léopold Strassberger ("B"), Guillemette Lardy ("B+R") ; Marc Dugerdil ("C") ; Roger Cavadini ("R").

    - En juin 1939 le vol à voile reprend avec vigueur. Le Spalinger est remorqué sous une pluie battante de Langenthal à Genève par Dugerdil. Les membres attendent un nouveau Zögling dédié aux débutants pour décrocher le brevet A. Les élèves du brevet B s’entraînent sur le vieux Zögling no.125 qui a été révisé et fera de plus belles glissades et de plus longs vols. Les 14 pilotes réalisent 102 départs et 10h47 de vol ce mois là. Emile Roesgen (1901-1988), de l’Aéro-Club, met en compétition un prix nommé "Prix Professeur Péclard", dédié au pilote qui obtiendra le 1er un diplôme de performances, d’ici au 31 décembre. Mais la guerre interdira les vols dès le 2 septembre !

    - En 1940 la guerre cloue au sol les planeurs du club et limite l’enthousiasme. Au début d’août on reprend l’entraînement à Cointrin (autorisé dès le 15 février), mais dans des conditions restreintes, hors du Jura français. Le groupe conserve 35 adeptes en 1941 et 40 l’année suivante. De plus, inutilisé, l’aérodrome est entièrement disponible au vol à voile et aux modèles réduits. Seul manque ce carburant rationné qui sert à faire fonctionner le treuil pour catapulter les planeurs dans le ciel genevois. On saura en soutirer aux B-24 Liberators en 1944 (voir : Récit).

    - Un 2ème meeting de planeurs se tient à Cointrin, le 24 juin 1945, neuf ans après celui du 21 juin 1936, où se rendront près de 3.000 spectateurs dont 1.200 payent leur entrée. Henri Golaz y est déguisé en vieillard (voir : Biogr.). Il fait le pitre en vol sur un Zögling, comme si le pilote à bord n’avait jamais su piloter. E.Roesgen assume les commentaires au microphone. Outre les planeurs genevois, dont le Spalinger S18, on note la présence d’un Moswey-III, d’un rare Pou-planeur (HB-457), d’un planeur Spalinger (CH-396 "Randon"), d’un parachutiste et de l’avion Comte lausannois qui effectue un "vol coqueluche" rempli d’enfants (HB-KIL, pilote Kammacher). La guerre terminée, l’activité de Cointrin augmentant sans cesse, le groupe débute dès 1954 ses années de nomadisme vers Puplinge (Lieu), Prangins (Lieu), Sion (VS) puis ce sera enfin Montricher (Lieu).

     

    Un nouveau prototype de planeur fait maison : l’E.P.R.650 (1942-43).

    JPG - 14.3 ko
    Autour du EPR 650, Roesgen (3ème), Beck (6ème) dans l’atelier en 1942.

    - En 1943, l’atelier ne chôme pas pour les réparations, mais l’équipe se lance également dans la construction d’un prototype, imaginé par E.P.Roesgen, dit "Péclard" ingénieur technicien, l’E.P.R. 650 avec un numéro déjà attribué : CH-415. Sa particularité vient surtout d’une aile en 3 pièces concue pour faciliter les transports. Malheureusement, comme souvent avec les prototypes, il ne répond pas l’attente des vélivoles. Certains parlent de veau mais, surtout, l’Office fédéral de l’air ne l’autorise pas à voler car Roesgen n’a jamais fourni les calculs exigés. C’est la déception générale et le président du groupe, qui s’opposait à ce type de construction, est d’autant plus peiné de l’appareil nécessita près de 3.000 heures de travail, en plus du matériel. La bienfacture du travail est pourtant admirable, les nervures confectionnées dans toutes les règles de l’art, sans parler des ferrures centrales et latérales. On ne peut qu’admirer le travail de ces amoureux de la construction et en particulier leur chef, Giulio Beck (1910-1987, Biogr.) qui prit la succession de Jean Augsburger en 1942.

    - Une fois terminé, le CH-415 est tout de même essayé par les moniteurs G.Beck, Henri Golaz et Marc Dugerdil (1909-2008, Biogr). Après une vingtaine de départs, on constate qu’il est lourd, dur à virer et au gouvernail probablement insuffisant. Avec les autorisations nécessaires et quelques corrections indispensables, il aurait très bien pu faire une modeste carrière. Par suite des difficultés de stockage, le pauvre "415" terminera tristement son existence dans un feu de "joie", on ne sait plus en quelle occasion.

     

    Quelques records de distance de l’après guerre touchant Genève (1947-etc.).

    JPG - 7.9 ko
    Siegbert Maurer en 1947.

    - Le dimanche 13 juillet 1947, deux pilotes, Siegbert Maurer (1917-1992) et Karl Ruckstuhl (1914-1999) planent de Zurich-Dällikon à Genève. Maurer a très bien rejoint l’aérodrome de Cointrin mais Ruckstuhl a dû abandonner à quelques kilomètres de là. Le même jour, Bernhard Müller et Eilli Lüthi, partis de Granges-Bellach se posent également à Genève (153km). La route du Jura semble donc être favorable aux vols en direction est-ouest.

    - Ruckstuhl, remorqué dès 10h30, débute le raid après un 2ème départ vers 12h, depuis 2.000m d’altitude. Maurer, sur un Moswey essaye de le rattraper. La route est bonne pour eux le long du Jura. Maurer est à la Chaux-de-Fonds vers 15h mais ne voit toujours pas Ruckstuhl. Il survole parfois la France. Le temps est clair, le Mont-Blanc visible. Depuis le Marchairuz, Maurer pique vers Genève où il se pose à 16h48’, à côté d’un DC-4, après 227km. Les 2 planeurs de Lüthi et Müller sont déjà là. Karl Ruckstuhl s’est posé à Sauverny (Ain, F) après 229km. Le retour des appareils se fera par camion.

    - Le mardi 26 août, Ernst Schaffroth (1916-1948) réalise encore un Dallikon—Cointrin, alors que R.Elsässer réussit un Birrfeld—Cointrin (212km) le même jour.

    - En juillet 1948, le suédois Per-Axel Persson, remporte le 1er championnat international de vol à voile à Samedan (CH) et réalise, à bord d’un DSF "Weihe" (SE-SCN), un vol plané de Samedan (10h20) à Genève, en survolant la Hte-Savoie, en 5H30.

    - Le jeudi 26 juin 1952, nouveau record féminin de vol à destination ciblée. Sur un planeur "Weihe", Irène Müller-Borer plane de Grenchen à Genève (148,5km).

     

    Non exhaustif...

    JPG - 24.7 ko
    Un planeur Moswey III, de construction suisse, sur l’aérodrome de Cointrin, terrain inutilisé par les avions pendant la dernière guerre, lors du meeting de vol à voile de juin 1945 (Willy Sutter).
    Par : Jean-Claude Cailliez
    Le :  mercredi 13 décembre 2006
  • Pour plus d’informations, lire : Le vol silencieux, de Marc Dugerdil. Ed. Groupe de vol à voile de l’Aéro-club de Genève, 132p., ills, à la "Librairie ".
  • - Sitôt l’armistice de 1945 signé, se tient en juin à Genève-Cointrin le 1er meeting aérien de l’après-guerre. Au menu : planeurs, voltige, parachutiste et vols coqueluche ... l’essence est encore rationnée !

    [05.2013] Le 1er meeting d’après-guerre à Cointrin en juin 1945 (vidéo musicale, 04’57’’, 296Mo). Photos de Willy Sutter et film de John Emil Balland. Format QuickTime 7.5 minimum. Download 03’.
    [12.2012] Quand les planeurs du GGVV s’exerçaient à Cointrin (1937-1953) (diaporama musical, 03’, 7Mo). Format Flash.
    [05.2009] Les planeurs du GGVV à Prangins vers 1960 (vidéo couleur, 02’25, 73Mo). Un film de Raoul Pittet. Nécessite le plug in Quick Time 7.1.3 minimum

    Vous êtes ici : Accueil > Appareils > Tous les divers vols planés présents dans Pionnair-GE (1894-2008) [4 vidéos]